mardi 25 septembre 2012

Premiers jets

25 septembre 2012

Il est donc venu.
Nous étions dans nos petits souliers.

Évidemment les quelques heures passées ensemble se sont déroulées très simplement, et ont été passionnantes et enthousiasmantes.
Mickael Tanguy et sa collaboratrice Fabienne on fait le tour de notre petite maison en commentant ici ou là nos aménagements, remarquant nos coups de peinture sur les meubles, notre grand bureau "biplace"... Bref, ils ont pris le temps d'observer comment nous vivions au quotidien, ce qui nous plaît et nous déplaît chez nous.

Ensuite, autour d'un café et quelques viennoiseries (parce qu'il n'y a pas de raison !), ils nous ont présenté trois plans de maison, implantées sur le terrain.
Trois styles différents, mais à chaque fois nos contraintes et nos envies respectées, une communication visuelle ou physique avec le jardin toujours présente.
Ils ont pris le temps de bien nous expliquer la démarche, les "principes" de chaque proposition.

"La maison biscornue" (c'est comme ça que je l'appelle, parce que "proposition 1", c'est moins joli) fut la première à nous être présentée.

Création Mickaël Tanguy
Elle nous a surpris par ses galeries, ses recoins. Elle nous a plu par les perspectives qu'elle offre (de l'intérieur comme de l'extérieur). Elle nous questionne plus par rapport à sa fonctionnalité : vu ma mobilité réduite, je crains de devoir parcourir beaucoup de chemin pour aller d'un bout à l'autre de la maison ; où positionner les espaces de stationnement de voiture pour qu'ils soient le plus près possible de l'entrée sans être visible de quelque pièce que ce soit ?
Malgré tout, je n'ai pas forcément envie que la praticité se fasse au détriment du beau. Il s'agit sans doute de trouver un juste milieu.
Quoiqu'il en soit nous avons été assez emballés par la circulation intérieure et les vues différentes qui découpent le jardin en plusieurs espaces.
----------------------

Le second projet fut la "longère décalée".

Création Mickaël Tanguy
Celle-ci m'a immédiatement tapé dans l'oeil. La simplicité de la forme, les volumes familiers sans être communs et cette alcôve rouge m'ont beaucoup séduite. P. fut un peu moins convaincu par ces formes relativement traditionnelles.
Très vite, en discutant tous les quatre, son orientation a posé un problème : pourquoi une terrasse du soir qui donne donc sur les voisins ? Là encore, où stationner les voitures ? Quant au plan intérieur, il nous a semblé moins fluide que la précédente : pertes d'espace à certains endroits, trop peu de dégagement à d'autres...
Quoi qu'il en soit, j'aime beaucoup son aspect extérieur, en dehors de toute considération d'implantation sur le terrain.
----------------------

Vint ensuite la "maison en T" (et pas hantée).

Création Mickaël Tanguy
Cette fois, c'est P. qui a été emballé par ces plans-ci. Moi, un peu moins. J'ai compris après coup que ce qui m'a un peu gêné, c'est l'aspect massif de cette maison. Mais cet effet n'est présent que parce qu'il n'y a aucune ouverture de représentée pour le moment.
Le principe de cette maison est de clairement séparer les espaces nuit (en noir) de l'espace jour (en bois), en les reliant par une entrée transparente en polycarbonate. Sur le principe l'idée nous enthousiasme. Mais le plan intérieur prévoit une circulation qui ne me parait pas, encore une fois, très pratique.
Malgré tout, cette maison nous semble très intéressante.


Voilà, cette séance de travail a posé sans doute plus de questions qu'elle n'a apporté de réponses. Mais je crois que c'était un peu le but.
Avec tout ça, Mickaël Tanguy et son équipe vont pouvoir avancer, affiner, modifier des choses.
En tout cas, de notre coté, nous nous sommes retrouvés dans chacune des propositions, soit dans le plan, soit dans l'aspect extérieur, ou même sur un détail ou un autre.

La suite au prochain épisode. La prochaine réunion a lieu dans une semaine...

9 commentaires:

Anonyme a dit…

séparer les parties nuits et lieu de vie est une excellente chose. par contre pluie + polycarbonate = bruit beaucoup de bruit. déja sur des velux c est pas terrible mais sur du plastique....

Jen a dit…

Après tout on habite en Bretagne ! Ce n'est pas comme s'il pleuvait tout le temps par ici !

Trêve de plaisanterie, merci pour cette remarque. Nous n'avions pas encore réfléchi à ça... Mais finalement c'est une question de choix (à assumer).

Françoise a dit…

Ce qui est très beau dans la maison hantée, c'est justement qu'elle n'a pas de fenêtre... Mais ça a surement quelques inconvénients .

Mais pour la pluie trop bruyante, il suffit de repousser occasionnellement le bloc nuit dans le bloc jour. et voilà escamoté le petit désagrément qu'il ne faut pas nier ( Philippe fuit son atelier par très forte averse pour cette raison, c'est vrai)

Jen a dit…

Oh oui déménageons dans notre propre maison chaque matin et chaque soir !

Oui il faut réfléchir sérieusement à ce point... Peut être que l'architecte a des solutions à proposer à ce sujet.

Luc Harne a dit…

J'aime bien la version longère.
Donc Tanguy est donc venu sans Laverdure.

Et de la verdure il y en aura autour de votre havre de paix ?

Luc Harne a dit…

Désolé pour cet excès de "donc" dans le commentaire précédent.

Jen a dit…

Oui de la verdure il y en a ! 1500m² tout autour. (cf les posts précédents)

Ju a dit…

Je découvre ton tout nouveau blog avec plaisir! J'aime bien le plan n°2 et j'ai hâte de voir la suite.

Sinon, j'espère que vous allez tous très bien! Moi oui...

Bisoux

Jen a dit…

Merci Julie !

Bienvenue ici. Et oui nous aussi avons hâte de voir la suite. C'est une projet passionnant !